Le travail dans l'histoire de la pensée occidentale

PUL8

Nouveau produit

Le travail est-il une dimension fondamentale de la condition humaine ? Quand et comment l'Occident en est-il arrivé à faire du travail une notion abstraite et de sa pratique quotidienne un élément central de nos vies ?

Plus de détails

29,00 € TTC

En savoir plus

Le travail est-il une dimension fondamentale de la condition humaine ? Quand et comment l'Occident en est-il arrivé à faire du travail une notion abstraite et de sa pratique quotidienne un élément central de nos vies ?

Afin de répondre à de telles questions, ce livre propose de revisiter les grands auteurs classiques et modernes de manière à circonscrire leurs interrogations relatives à l'effort, à l'oeuvre et au travail. Les penseurs étudiés dans cet ouvrage ont tous participé à des moments clés de l'histoire de l'Occident. Ainsi en est-il des philosophes et des théologiens, par exemple les philosophes grecs de l'Antiquité, puis saint Augustin, Luther, Calvin, les puritains anglais et évidemment Hegel. En économie politique, les concep-tions et les analyses du travail chez Smith, Saint-Simon, Proudhon et Marx ont joué un rôle décisif dans l'émergence et la critique de la conception moderne du travail. En sociologie, Durkheim, Weber et plus récemment Habermas ont, chacun à leur manière, examiné de près la reconfiguration du lien social dans des sociétés de plus en plus façonnées par de nouvelles dynamiques du travail.
Cet ouvrage contribue à conjurer l'amnésie conceptuelle et théorique afin de tracer les discontinuités et les continuités de nos interrogations sur le travail. Il convie les grands auteurs classiques et modernes à enrichir notre regard sur les réalités actuelles du travail afin de nous aider à penser différemment notre avenir.

Nous vous recommandons